Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Les résultats du bac 2007 en Algérie encourageants

Les résultats du bac 2007 en Algérie encourageants

vendredi 6 juillet 2007, par Rédaction

Les résultats du bac 2007 en Algérie publiés hier dans les écoles algériennes, indique un taux de réussite de 53,27%, soit 278 031 nouveaux bacheliers.

Les résultats du bac 2007 Algérie publiés hier Le ministère a enregistré, à travers les résultats du bac 2007 en Algérie, une "nette" amélioration qualitative des résultats, avec un nombre de reçus avec mention de 67.569, soit 32,61% par rapport aux admis. Cette année, ils étaient pas moins de 699 695 candidats à l’échelle nationale à s’être présentés à l’examen du bac 2007, qui s’est déroulé du 9 au 13 juin. Un chiffre « considérable » et sans précédent dans l’histoire de l’Algérie « eu égard aux grands développements que connaît le secteur de l’éducation et de l’enseignement en Algérie », a indiqué le ministre de l’Education nationale lors de la conférence nationale des directeurs de wilaya de l’éducation, tenue le 9 avril dernier à Alger. Parmi ces candidats, 436 624 sont scolarisés (62,40%) et 263 071 libres (37,60%), soit une augmentation du nombre de candidats libres de 121 727 (86,12%) par rapport à l’année précédente. Le nombre de candidats de l’enseignement secondaire général est de 653 086 (93,34%) alors que 46 609 élèves (6,66 %) de l’enseignement technique se sont présentés à ces épreuves. 293 771 candidats (41,99%) et 405 924 candidates (58,01%) ont composé pour cet examen.

Il a été enregistré une augmentation du nombre d’inscrits en 2007 de 140 219 candidats (25,06%) par rapport à 2006. Le nombre de candidats scolarisés a, lui aussi, augmenté de 18 492 candidats (4,42%). Ce taux donné par notre source s’expliquerait par les réformes entreprises ces dernières années par le ministère de l’Education. Dans le même contexte, il est à rappeler que le ministre de l’Education nationales qui défendait bec et ongles ces réformes, a été obligé de les revoir surtout en ce qui concerne le passage à la 1er année secondaire. Puisque sur instruction du président de la République, le coefficient du BEM sera égal à celui de la moyenne annuelle, applicable pour cette année pour les recalés, alors qu’il était de 3.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après la nouvelle république