Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Polémique autour des épreuves du Bac 2013 en Algérie

Polémique autour des épreuves du Bac 2013 en Algérie

mercredi 5 juin 2013, par Rédaction

Les épreuves de mathématiques et de philosophie du Bac 2013 en Algérie ont été jugés difficiles par les candidats des classes scientifiques et littéraires.

Polémique autour des épreuves du Bac 2013 en Algérie. La troisième journée des épreuves du Bac 2013 en Algérie n’a pas été pour rassurer les candidats de la filière lettres qui se sont plaints d’un sujet de philosophie trop ardu. Cette situation a fait que dans certaines wilayas du pays, des candidats ont voulu quitter les centres d’examen. M. Dellalou, président de la Fédération des associations des parents d’élèves, a déclaré, pour sa part, que les sujets proposés sont à la portée de tous les élèves qui ont, selon lui, étudié les leçons concernées. Après les candidats de la filière sciences qui ont stressé suite à l’épreuve de mathématiques du Bac 2013 qu’ils ont trouvée particulièrement difficile, c’était au tour des élèves de la filière lettres d’exprimer leur inquiétude après l’épreuve de philosophie à gros coefficient.

Au sortir des épreuves, les candidats d’Alger-Centre affichaient des mines désespérées. Ils expliqueront que le thème de l’habitude et de la volonté leur était quasiment inconnu. « Après le sujet de mathématiques hier, nous avons buté aujourd’hui sur le thème de philosophie. Nous avons pour la plupart, tout révisé mais le sujet nous est quasiment inconnu », a expliqué un candidat de la filière lettres. Il est rejoint par ses camarades qui préciseront, pour leur part, qu’une rumeur a fait état du fait que c’est le thème du conscient et de l’inconscient qui serait présenté dans les sujets du Bac 2013 en Algérie. Ecoutant la conversation, la maman d’une candidate venue soutenir sa fille ne cachera pas sa révolte : « Il n’est pas tolérable que nos enfants soient attentifs à la rumeur, nous avons beau leur expliquer de tout réviser, mais des personnes malintentionnées prennent un malin plaisir à vouloir chaque année déstabiliser les élèves de la terminale. »

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie