Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Polémique sur les passeports biométriques en Algérie

Polémique sur les passeports biométriques en Algérie

mercredi 7 avril 2010, par Rédaction

Les nouvelles conditions exigées pour la délivrance d’un passeport biométrique en Algérie suscitent la polémique.

Polémique sur les passeports biométriques en Algérie. L’interdiction pour les femmes de se photographier avec le voile pour obtenir le passeport biométrique en Algérie continue de susciter la réaction de personnalités politiques et religieuses. Celles-ci sont unanimes à réclamer l’intervention du chef de l’Etat, « garant de la Constitution et protecteur de l’islam », lui demandant de surseoir à cette mesure qui s’inscrit en faux avec la réalité du peuple algérien. « Nous invitons les Algériens à refuser cette injonction d’une organisation internationale (NDLR : organisation internationale de l’aviation civile). Tout ce qui s’oppose aux commandements de Dieu, contenus dans le Coran et dans la sunna, est à rejeter. La mesure ordonnant aux hommes de se passer de la barbe et aux femmes d’ôter le khimar tend à défier la loi d’Allah. C’est inacceptable », dit M. Abdallah Djaballah, fondateur du parti Ennahda et ex-président du Mouvement de la réforme nationale.

Contacté par le Jeune Indépendant, M. Aboudjerra Soltani, président du Mouvement de la société pour la paix et ex-ministre d’Etat, revient sur le communiqué diffusé par son parti le 31 mars. « L’islam est la religion de l’Etat algérien. Cela est consacré dans l’article 2 de la Constitution. Ces référents ne doivent pas être occultés. Ainsi, la mesure interdisant le khimar et la barbe n’est pas en conformité avec la loi fondamentale du pays », souligne le successeur de feu Mahfoud Nahnah. Et d’ajouter : « L’Algérie est le pays de Novembre 1954 dont la déclaration stipule que l’Etat sera bâti sur les principes de l’islam ». Quant à Me Zehouane, président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme, « les nouvelles mesures sont le reflet de l’obsession américaine à voir le terrorisme dans la tête de chaque musulman et de chaque musulmane ». « Nous refusons cela », a-t-il indiqué au Jeune Indépendant. Par ailleurs, de nombreux Algériens établis en Europe et aux Etats-Unis tiennent à souligner que leur pays d’accueil ne les contraint nullement à se raser la barbe ou à ôter le voile pour se prendre en photo.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant