Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Pourquoi les pilotes d’Air Algérie partent

Pourquoi les pilotes d’Air Algérie partent

dimanche 17 février 2008, par Ahlem

Certains pilotes d’Air Algérie choisissent de partir vers d’autres compagnies aériennes en raison des conditions de travail et de rémunération dans la compagnie nationale.

Un avion d'Air Algérie. Le syndicat des pilotes de ligne algériens (SPLA) a rendu public, hier, un communiqué dans lequel il rappelle la nécessité d’améliorer les conditions de travail et de rémunération des pilotes sous peine de voir toutes les compétences de la compagnie opter pour d’autres cieux. « A moins d’une amélioration tangible des conditions de rémunération et de travail des pilotes, la saignée des compétences se poursuivra, avec pour conséquences de voir le pavillon national se transformer en centre de formation au profit des compagnies étrangères », lit-on dans ce communiqué. Abordant les priorités de la compagnie, les syndicalistes affirment qu’Air Algérie a un besoin immédiat de commandants de bord expérimentés, sachant, précisent-ils, qu’il faut entre 5 et 10 ans pour préparer un pilote au commandement et lui permettre d’acquérir l’expérience nécessaire et la familiarisation avec le réseau de la compagnie, ses procédures, etc.

Selon ce même communiqué, « les pilotes ayant déjà quitté la compagnie Air Algérie représentent, environ, 2 siècles de capital expérience » et certains sont des instructeurs qui totalisent plus de 1.800 heures de vol chacun. « La solution qui consiste à les remplacer par des pilotes ayant moins de 300 heures de vol à leur actif est purement irréalisable », poursuit le SPLA. Enfin, les représentants des pilotes de ligne soulignent que le SPLA, de par son statut de syndicat national, a toujours demandé le recrutement de tous ces pilotes, car, soulignent-ils ce vivier en ressources humaines est une aubaine pour la compagnie, au moment où le besoin mondial est estimé à 145.000 pilotes.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran