Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ALGERIE > Remboursement des médicaments en Algérie : nouveau barême bientôt

Remboursement des médicaments en Algérie : nouveau barême bientôt

mardi 27 décembre 2005, par Bilal

L’Algérie appliquera prochainement le tarif de référence unique pour 10% des médicaments figurant dans la nomenclature des produits pharmaceutiques.

Le nouveau barême de remboursement des médicaments en Algérie entrera en vigueur d’ici trois mois.

C’est le ministre du Travail et de la Sécurité sociale qui l’a annoncé hier, à l’occasion de la tenue d’une séance d’information sur l’application du tarif de référence unique pour le remboursement des médicaments.

La mesure n’est pas nouvelle puisqu’il s’agit d’une mesure prévue par la législation en vigueur en matière de sécurité sociale et précisée par la réglementation (références : loi 83-11 du 02 juillet 1983 relative aux assurances sociales, modifiée et complétée, notamment son article 59-1 et l’arrêté ministériel du 16 août portant création et fixant les missions, l’organisation et le fonctionnement du comité de remboursement du médicament en Algérie, notamment ses articles 2, 11 et 15) », a-t-il dit.

Dans une note remise à la presse, le SNAPO (Syndicat algérien des pharmaciens d’officine) a rappelé en outre l’existence d’un arrêté interministériel (Santé, Commerce et Travail) portant tarif de référence. Le syndicat a tenté d’expliquer les raisons de l’inapplicabilité de la mesure. « A cette époque, il avait été pris en considération le tarif le plus bas du médicament importé. Ce qui constituait déjà un premier empêchement pour l’application des mesures adoptées par rapport au tarif de référence », est-il écrit. « La seconde raison était le fait d’avoir retenu à l’époque comme référence des prix vieux déjà de deux ans ». Le SNAPO estime aujourd’hui que « l’approche adoptée est tout à fait autre. On n’a plus recours au tarif le plus bas mais à une moyenne de plusieurs prix d’un ensemble de médicaments génériques, ce qui devrait situer le tarif de référence à des valeurs beaucoup plus rationnelles et raisonnables ».

Le ministre l’explique autrement. « Les tarifs de référence de remboursement des médicaments sont des montants de remboursement déterminés par groupe de produits dits similaires - c’est-à-dire ayant la même dénomination commune internationale (DCI), forme de dosage - pour lesquels seuls les noms de marque diffèrent ». C’est ce qui est conforté par le Dr Ladada, membre du comité de remboursement du médicament, créé en 2003, et au sein duquel siègent toutes les parties concernées. « Pour chaque DCI, forme et dosage concernés par un tarif de référence, il sera procédé au remboursement des différentes marques sur la base d’un prix unique qui a été déterminé en tenant compte de la disponibilité de plusieurs marques existantes à ce prix ou même inférieur à celui-ci », a-t-il expliqué.

Synthèse de Billal
D’après le Quotidien d’Oran